Notre dos
Notre dos
D'où vient ce mal ?
A ne pas faire !
Que doit-on faire ?
Solution: prévention
Comment acheter
Nos modèles
Mentions légales

Le dos : comment ça marche...

Dans sa position naturelle, la colonne vertébrale a la forme d’un “S” ce qui confère au corps une grande souplesse sans surcharger le dos.
Comme l'a formulé l'ostéopathe Pierre Pallardy : "La colonne vertébrale qui soutient le corps humain est solide, mobile et même flexible, adaptable, capable de supporter, en tension et en extension, des mouvements de toutes sortes. Mais elle est aussi fragile, car composée d'une juxtaposition précise de vertèbres liées entre elles par des disques intervertébraux d'une grande complexité."

Composée de vertèbres séparées, semi-séparées ou soudées, la colonne vertébrale comporte de nombreuses articulations permettant le soutien et la mobilité du crâne, la flexion du cou et du dos. C'est sur elle que sont attachées les côtes qui entourent la cavité abdominale. La colonne vertébrale soutient et protège ainsi la moelle épinière et l'ensemble du corps, qui subit en permanence des tensions générant des efforts importants.
De la base du crâne jusqu'au bassin, les vingt-quatre vertèbres (sept cervicales, douze dorsales, cinq lombaires) plus le sacrum et le coccyx forment une colonne, dont l'architecture est à la fois complexe et d'une extrême fragilité. Cette complexité et cette fragilité expliquent la fréquence des pathologies du dos, dont souffre l'homme moderne.
Le noyau en tissu spongieux qui forme le corps des vertèbres, protège la moelle épinière, point de passage des nerfs reliant le cerveau au reste du corps. C’est dans ce tissu très vascularisé de la moelle est fabriquée plus de la moitié des globules rouges du sang.
Deux par deux, les vertèbres sont reliées entre-elles par un disque intervertébral, fait de cartilage, absorbant les chocs et protégeant la colonne vertébrale des traumatismes. Elles sont reliées les unes aux autres par un filet des ligaments, parmi lesquels il y a des ligaments inter-transversaires qui s'étendent sur toute la longueur de la colonne vertébrale, fixés à l'apophyse transverse de chaque vertèbre.
Les disques intervertébraux tiennent un double rôle : situés entre les vertèbres, ils amortissent et répartissent les pressions, en conférant à la colonne vertébrale sa mobilité. Ces disques sont formés d’un noyau gélatineux entouré de plusieurs couches de tissu fibreux très résistant. L'amplitude des mouvements dorsaux dépend de l'épaisseur du disque intervertébral.
Partie principale du système nerveux central, la moelle épinière sert de système de transmission nerveuse entre le cerveau et les autres organes. Elle descend le long d'un canal situé au centre de la colonne vertébrale.

Spina-Bac® France
04/03/2005